Conference: L’histoire de l’art depuis Walter Benjamin

Colloque EHESS (CEHTA)/INHA, Paris
5-6 décembre 2008

Colloque sous la direction scientifique de Giovanni Careri (EHESS, Paris) et
Georges Didi-Huberman (EHESS,Paris). En collaboration avec le Département des études et de la recherche de l’INHA, dans le cadre du programme Histoire de l’Histoire de l’Art (HHA)
Coordonné par Anne Lafont (INHA, Paris)

Institut national d’histoire de l’art
salle Giorgio Vasari
2 rue Vivenne, 75002, Paris
www.inha.fr

Le monde de la recherche philosophique, historique et littéraire a depuis longtemps reconnu la valeur toujours plus décisive que représente l’oeuvre de Walter Benjamin. Ce penseur hors normes a revisité un grand nombre de notions cardinales pour les sciences humaines, proposant de nouveaux modèles d’historicité comme de nouvelles façons de lire et de regarder les oeuvres de la culture, depuis l’art baroque jusqu’à la photographie et le cinéma des années trente en passant par la poésie romantique, le roman moderne, l’architecture urbaine ou le théâtre expérimental. Il reste aux historiens de l’art la tâche de faire un point sur la valeur d’usage de notions telles que l’aura, l’image dialectique, l’anachronisme, le montage, la “lisibilité” ou la reproductibilité technique. Le colloque s’interrogera sur les conditions d’application à l’histoire de l’art d’une théorie de l’historicité qui se présente en faisant recours au terme d'”image” et à celui d'”image dialectique”. Il s’interrogera aussi sur l’esthétisation du
politique à l’époque moderne. Quelle est la portée des analyses de Benjamin dans les conditions “bio-politiques” actuelles, quelle place y jouent les nouvelles technologies, et comment peut-on penser le rapport entre esthétique et éthique dans ce contexte ?

VENDREDI 5 DÉCEMBRE (salle Giorgio Vasari)
MATINÉE
Présidence :
Giovanni Careri

9h30 Giovanni Careri et Georges Didi-Huberman (EHESS, Paris) :
Présentation du colloque.

10h Sigrid Weigel (Zentrum für Literatur- und Kulturforschung, Berlin):
“The Painting as Lightening Flash for the Long Thunder Roll of Thought”.
The Role of Art for Benjamin¹s Epistemology.

11h Georges Didi-Huberman (EHESS, Paris) :
Illumination, imagination, montage.

APRÈS-MIDI
Présidence :
Pietro Montani

14h Antonia Birnbaum (Université de Paris-8) :
Silence tragique et stade préliminaire de la prophétie : une ” ressemblance
non sensible “.

15h Giovanni Careri (EHESS, Paris) :
Il n’est pas de tâche plus importante pour l’histoire de l’art que de
déchiffrer les prophéties.

pause

16h15 Xavier Vert (EHESS, Paris) :
Image dialectique et contamination dans La Ricotta de Pier Paolo Pasolini.

17h15 Présentation de l’ouvrage
Face au réel. Éthique de la forme dans l’art contemporain.

SAMEDI 6 DÉCEMBRE (salle Giorgio Vasari)
MATINÉE
Présidence :
André Gunthert

9h30 Pietro Montani (Università La Sapienza, Rome) :
Du ” politique ” de l’image.

10h30 Éric Michaud (EHESS, Paris) :
L’art comme préparation au danger. Remarques sur ” deux fonctions de l’art ”
selon Walter Benjamin.

11h30 Jean-Louis Déotte (Université de Paris-8) :
Les appareils urbains de Benjamin.

APRÈS-MIDI

Présidence :
Éric Michaud

14h André Gunthert (EHESS, Paris) :
Le risque de la culture mineure.

15h Muriel Pic (Université de Neuchâtel) :
La métaphore du regard anatomiste chez Walter Benjamin.

pause

16h15 Bernhardt Rüdiger (ENBA, Lyon) :
L’expérience de l’arrêt. L’art face au réel.

17h15 Discussion finale

Advertisements

Comments are closed.